2016 : année critique pour le lac et les habitants

Publié le Mis à jour le

  L’incompréhensible paradoxe annécien

Par Olivier Labasse – Bien Vivre à Veyrier

 

Terre dans le lac COP 21Tous les pays de la planète se sont engagés à réduire leurs émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) lors de la 21ème conférence de l’ONU sur le Climat (COP 21) de Paris qui s’est terminée le 11 décembre 2015. 186 d’entre eux devraient revoir, sur la base du volontariat, leurs engagements à la hausse d’ici à 2020.

Les villes et zones urbaines sont responsables de 60% à 70% (CO2) de la pollution émise; les maires avant-gardistes[1] de plus de 400 grandes villes responsables, emmenés par celui de Paris et l’ancien édile de New York, n’ont pas attendu les Etats pour prendre des mesures audacieuses en faveur du climat et de la réduction de la pollution : en première ligne, ils ont compris depuis plusieurs années qu’ils pouvaient agir efficacement pour améliorer la santé, prolonger l’espérance de vie des habitants et rendre leurs villes plus attractives pour les entreprises, les touristes, les investisseurs.

Lire la suite »

Réchauffement climatique et projets liés aux transports dans le bassin annécien

Publié le Mis à jour le

Par Bruno d’Halluin – Les Amis de la Terre 74.  

Article issu du courrier envoyé par le collectif du Grenelle aux élus du bassin annécien le 20 novembre 2015. A télécharger ici

Inondation_lac_du_Bourget_(1990)
Inondation au Lac du Bourget

Suite la Conférence sur le Climat à Paris (COP21), nous voudrions attirer votre attention, et tenter de vous convaincre si besoin, sur le fait que les projets routiers à l’instar de celui de tunnel sous le Semnoz (couplé ici à un bus abusivement dit « à haut niveau de service ») sont des projets qui aggraveraient, outre la congestion du trafic, le réchauffement climatique et qu’a contrario, des modes de transport suffisamment attractifs de type Transport en Commun en Site Propre (TCSP) guidés seraient efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique et répondre aux besoins de mobilité.
Sans développer les conséquences catastrophiques du réchauffement climatiques annoncées par la communauté internationales des scientifiques si nous ne faisons rien pour lutter contre lui, largement documentées par ailleurs, nous voulons ici mettre en évidence trois points : Lire la suite »

Etude d’impact : Véhicules électriques vs projets liés au transport dans le bassin annécien

En passant Publié le Mis à jour le

Par Bruno d’Halluin, Les Amis de la Terre 74.

gear-102062_960_720

Etude comparative de l’impact respectif des véhicules électrifiés et des projets liés au transport dans le bassin annécien sur les émissions de gaz à effet de serre (GES), la qualité de l’air et le trafic routier à l’horizon 2030. 

  • Par « véhicules électrifiés », on entend véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables.
  • Les références complètes des ressources utilisées sont données en fin de document.

Synthèse

Les études consultées montrent que le parc français de véhicules particuliers en 2030 comprendrait 6% de véhicules électrifiés. Cette pénétration des véhicules électrifiés génèrerait pour ce parc une réduction de 3% des émissions de gaz à effet de serre (GES), une réduction de 4% des émissions de particules fines (PM10) sur les lieux de circulation (mais une hausse sur les lieux de production), et aucun impact sur le trafic routier.

Lire la suite »

Transport collectif : premiers résultats de l’enquête de BVV

Publié le Mis à jour le

Bouchon veyrier 3 C.B. 02-2015

Par Olivier Labasse – Bien Vivre à Veyrier

La croissance du trafic routier à Veyrier-du-Lac s’accélère, comme nous allons tous à nouveau le constater  ces prochains jours : 17300 véhicules sur la RD 909 avec des pointes horaires à 1600 véhicules selon les comptages (2013) de l’ex-Conseil général. Elle est liée au transfert de la congestion de la rive Ouest pour le transit Annecy- Faverges, voir Genève -Albertville (qui devrait empirer – de l’ordre de + 30% –  avec la démographie et les projets déclarés en fanfare, contre toute étude responsable d’impact, par les exécutifs locaux et départementaux), mais aussi à l’insuffisance qualitative et quantitative de transports publics peu attractifs pour la desserte locale. Lire la suite »