Etude

Répondez tous à l’enquête du « Grand Annecy »

Publié le

Francis Courage – Rive Ouest Environnement

Nous avons reçu le magazine N°2 du « Grand Annecy » dont le thème est la mobilité avec pour objectif le PDU (Plan de Déplacements Urbains).

PDU QuestionnaireIl comporte une enquête sur nos déplacements.
Avec l’aide des signatures de notre pétition (1700), nous essayons d’obtenir enfin un véritable transport collectif sur notre rive du lac.
C’est pourquoi je vous invite vivement à répondre à cette enquête .

Vous pouvez le faire sur papier ou directement sur le site de l’Agglo au moyen du lien ci-dessous :

Dans vos réponses, insistez sur la nécessité de lutter contre la pollution de l’air.

Et si cela vous convient dans la question N°15, seule question ouverte, soulignez l’urgence :

Dès 2018 il faut un véritable transport collectif sur la rive ouest du lac intégré au réseau SIBRA avec une fréquence, une amplitude et une ponctualité de service indispensable à sa réussite, une facilité d’accès pour tous ( handicapés, personnes âgées , personnes avec bagages, vélos….), la modernisation des moyens de paiement.

Un VRAI transport en commun doit avoir une réelle priorité sur le reste du trafic. Abandonnons le « tout auto ». .

Et puis, nous sommes au bord d’un lac navigable ! Pourquoi aucune réflexion n’est proposée sur des « bateaux bus » à propulsion propre !

A vous de jouer

 

L’équipe du Grenelle vous encourage à voir ou à  revoir l’Etat des Lieux sur la pollution et les transports du bassin annécien c’est ici :

#vidéo: Etat des lieux sur la pollution et les transports du bassin annécien

Pour un vrai transport en commun sur la rive ouest du lac d’Annecy

Publié le Mis à jour le

Pétition lancée par RIVE OUEST ENVIRONNEMENT ,association membre du Grenelle

Signez la pétition ici ! Pour un vrai transport en commun sur la rive ouest du lac d’Annecy

rive-ouest-petition

Pour un transport collectif performant sur la rive ouest du lac d’Annecy
Parce que :

  • Il existe des habitants de l’agglo d’Annecy et du bassin du lac, des touristes, des visiteurs,qui n’ont pas l’usage de véhicules individuels.
  • Les personnes qui travaillent, les lycéens sont obligés de se lever de plus en plus tôt pour arriver à l’heure.
  • La RD 1508 est saturée et notre territoire est amené à poursuivre sa densification.
  • La voiture individuelle ne peut seule assurer les déplacements vers et depuis Annecy.
  • Il est urgent de réduire la pollution de l’air pour notre santé et pour maîtriser son impact sur le climat de notre planète

Les signataires demandent que soit très rapidement mis en place sur la rive ouest du lac d’Annecy un transport collectif attractif et efficace
Avec:

  • Une grande amplitude de service
  • Une fréquence suffisante
  • La ponctualité, ce qui implique sa circulation sur une voie réservée (« en site propre »)
  • Un coût acceptable et un paiement aisé.
  • L’accessibilité pour les personnes handicapées ou âgées
  • L’intégration au réseau de l’agglo d’Annecy
  • Il faut en urgence mettre en place ce transport collectif, sans le lier arbitrairement à un projet de tunnel sous le Semnoz.
Cette pétition sera remise à : Monsieur le Président agglo « Grand Annecy »

 

 

Etude d’impact : Véhicules électriques vs projets liés au transport dans le bassin annécien

En passant Publié le Mis à jour le

Par Bruno d’Halluin, Les Amis de la Terre 74.

gear-102062_960_720

Etude comparative de l’impact respectif des véhicules électrifiés et des projets liés au transport dans le bassin annécien sur les émissions de gaz à effet de serre (GES), la qualité de l’air et le trafic routier à l’horizon 2030. 

  • Par « véhicules électrifiés », on entend véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables.
  • Les références complètes des ressources utilisées sont données en fin de document.

Synthèse

Les études consultées montrent que le parc français de véhicules particuliers en 2030 comprendrait 6% de véhicules électrifiés. Cette pénétration des véhicules électrifiés génèrerait pour ce parc une réduction de 3% des émissions de gaz à effet de serre (GES), une réduction de 4% des émissions de particules fines (PM10) sur les lieux de circulation (mais une hausse sur les lieux de production), et aucun impact sur le trafic routier.

Lire la suite »