Les transports autour du lac

Télécharger la fiche : Annexe-FICHE 1 lettres avril 2015 VF

L’ETAT  DES TRANSPORTS AUTOUR DU LAC D’ANNECY PRIORITE A LA VOITURE INDIVIDUELLE AU DETRIMENT DES TRANSPORTS COLLECTIFS CONGESTION DES RD 1508 ET 909/909a

La prépondérance donnée historiquement à la voiture individuelle pour répondre à tous les besoins de mobilité, pour la desserte locale comme pour le transit, pour les trajets domicile – travail comme pour les loisirs et le tourisme, aboutit à une congestion, devenant insupportable, des routes entre lac et montagnes, comme le révèlent, s’il en était besoin, les comptages officiels 2012 et 2013 de l’ex-Conseil Général.

  • Trafic routier actuel sur les rives du lac d’Annecy.

 À Sevrier, le trafic a été en 2013 de 22 364 véhicules / jour en moyenne et 28 520 en jours de pointe. La congestion est atteinte aux heures de pointe avec, près de 1300 véhicules / h dans le sens prépondérant et 700 dans l’autre le matin et vice et versa 1200 et 800 en fin d’après-midi.

Graph Sévrier

A Saint-Jorioz, les valeurs précitées ne sont réduites que de 14% et restent donc extrêmement conséquentes.

La saturation en rive Ouest entraine un report de circulation automobile sur la rive Est où le trafic à Veyrier-du-Lac atteint en moyenne 17592 véhicules/jour, soit près de 80% de celui de Sevrier, et plus en pointe avec 23449 véhicule/jour (plus de 1600 véhicules/heure)

  • Insuffisances des transports collectifs et du transport multimodal.

Comme l’apprécient quotidiennement les annéciens et le constate une étude du laboratoire d’Economie des Transports et du Cerema publiée par le ministère de L’Ecologie : « pour se déplacer, les habitants du bassin annécien utilisent presqu’exclusivement la voiture. Cette forte dépendance à l’automobile s’explique à la fois par la qualité de l’offre routière et par la faiblesse de l’offre de transports alternatifs au sein du bassin annécien ». Cette remarque est valable en particulier pour la RD1508 dans son entièreté (cf. Gillon- Chaumontet : 44456 véhicules/jour), bien que, du fait de l’actualité du projet couplé « tunnel du Semnoz-faux BHNS » l’attention soit ici portée en priorité sur les rives du lac d’Annecy dont le site est à protéger d’urgence.

 L’étude TTK, commandité par la C2A, sur le « Schéma multimodal des transports en bassin annécien à l’horizon 2030 » pointe également le « déficit en terme d’intermodalité et de transport collectif sur les rives Ouest et Est du lac d’Annecy ». Les TC, du fait de leur insuffisances qualitatives et quantitatives, ne sont utilisés  que par une clientèle captive : les personnes sans permis de conduire (cf. les scolaires) ou sans voiture, ou ne conduisant plus (personnes âgées).

OL/EL 19/04/2015         


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s