Menacés de garde à vue pour tractage…

Publié le Mis à jour le

Les collectifs du Grenelle des Transports et de la Qualité de l’Air et Bouger Respirer sèment-ils le trouble sur la voie publique?

Ce samedi matin 18 février nous nous sommes retrouvés vers 11h, à 5 personnes pour une distribution de tracts à l’entrée Nord  et à la sortie de l’autoroute. La circulation étant très dense, les voitures ralentissaient fortement (et même étaient parfois stoppées) au rond point d’accès. Nous profitions de ces ralentissements pour distribuer nos tracts.

le-grenelle-controlle-pour-tractage-2

A 11h30 la gendarmerie de Meythet est brutalement arrivée, l’un d’eux nous a arraché les tracts des mains en nous disant que si nous refusions de partir nous serions mis en garde à vue. Les panneaux que les Amis de la Terre avaient mis sur la bordure du trottoir pour indiquer notre « cause » ont été arrachés et confisqués aussi.

 

le-grenelle-controle-pour-tractage-v3Comme nous cherchions à discuter et surtout à valoriser l’autorisation de la préfecture que nous avions acquise, ce gendarme « gradé », très énervé et peu enclin a être poli, a exigé nos identités complètes « pour effectuer des vérifications ». Fabienne Grebert  qui avait son téléphone à la main s’est même vue menacée pour non respect d’agent public, si elle le prenait en photo.

Une fois la camionnette de gendarmerie partie ( car le gendarme devait aller effectuer les vérifications de nos 5 identités),  Fabienne a téléphoné à la préfecture pour s’assurer que nous pouvions continuer notre distribution, en faisant attention de ne pas semer de troubles sur la voie publique. Nous avons repris notre distribution un peu sonnés par cette agression.

La relève s’est effectuée comme prévue à 13h, et à 14h tous les tracts qui nous restaient étaient distribués.

B.S

 

2 réflexions au sujet de « Menacés de garde à vue pour tractage… »

    Zaz a dit:
    20 février 2017 à 0 h 07 min

    Et aujourd’hui, personne pour arrêter le feu route du Col de Leschaux à St jorioz…
    On arrête ceux qui ont des autorisations et on ne dit rien à ceux qui ont des pratiques contraires au règlement sanitaire ???

    J'aime

    Ignace VIRZI a dit:
    20 février 2017 à 13 h 01 min

    Bonjour,
    Il faut absolument réagir.
    Des corporations qui, à juste titre,
    s’insurgent lorsque de violences sont faites,
    ne doivent pas, à leur tour, faire des violences
    à l’encontre des manifestations « pacifiques » et à fortiori
    au moment où des informations sont données.
    Ignace

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s