Climat

L’EAU, L’AIR, LA TERRE.

Publié le Mis à jour le

Olivier Labasse : Annecy Lac Environnement

 1957- 2017 : bon anniversaire ?

 Les trois milieux naturels fondamentaux, indispensables au développement de nos existences, sont réunis dans notre bassin de vie, celui du lac d’Annecy dont la vocation première est d’être le rassurant réservoir d’eau potable d’une collectivité de 200 000 habitants en expansion.

2016-12-16 Le Sud du lac d'AnnecySauvegardé grâce à quelques visionnaires dès les années 1950, à leurs recherches novatrices, leurs campagnes de sensibilisation et d’information, leur ténacité inlassable pendant près de 20 ans pour convaincre les élus et les hôteliers riverains. Sauvé de l’agonie de l’eutrophisation de ses eaux et de la mort silencieuse par les travaux de grande envergure, politiquement courageux, entrepris de 1962 à 1976 avec le soutien d’un Maire clairvoyant : stations d’épuration, collecteurs d’égouts sur ses rives, stations de relèvements.

Notre lac est petit : 27km2 de superficie (près de 2 fois moins que le Lac du Bourget et 20 fois moins que le Léman) pour un périmètre de 32km  avec un volume d’eau modeste pour un lac (1,1 km3, trois fois moins que son voisin savoyard) : il est exposé et vulnérable, d’autant que le renouvellement de ses eaux est lent.

Lire la suite »

Le projet de tunnel sous le Semnoz : mythe et réalités

Publié le Mis à jour le

Par Olivier Labasse – Bien Vivre à Veyrier
Bouchon sevrier car JP Crouzat (1)
Photo Jean-Pierre Crouzat FRAPNA

Depuis des décennies, le tunnel sous le Semnoz ressort de sa montagne, comme le serpent de son loch Ness, et échauffe les esprits. Attendu d’abord comme le « chainon manquant » d’une route à grande circulation Genève- Albertville (après l’abandon de la voie ferrée ouverte en 1901 et avant la création de l’autoroute A41), puis aujourd’hui, alternativement selon sa commune, comme la solution d’amélioration de la circulation sur la rive Ouest ou le contournement d’Annecy par un financement extérieur, on sait désormais que ses conséquences seraient négatives pour le plus grand nombre. Coup sur coup, 3 études diligentées entre 2012 et 2015 par le Conseil Général devenu Conseil Départemental de la Haute-Savoie (CD74) et la Communauté de l’agglomération d’Annecy (C2A), le montrent sans conteste. En confirmation de toutes les analyses similaires d’experts du transport et de l’urbanisme, français et internationaux[1].

Pourtant, la force d’inertie et les vieilles croyances emportent les élus vers un projet inconsidéré dont ils porteraient la lourde responsabilité devant les habitants du bassin annécien et pour les générations futures: embouteillages accrus, atteintes graves à la santé, au site, aux finances publiques.

Il faut arrêter de se tromper et, pour cela, en venir à la vérité des faits et des chiffres des 3 études, lesquels sont plus têtus que toutes les vieilleries idéologiques, pour révéler l’évidence, démythifier la légende, démystifier les crédules.

Lire la suite »

Stupeur et Echappements

Publié le Mis à jour le

Par Olivier Labasse – Bien Vivre à Veyrier

ATMB embouteillageLe 18 décembre 2014, lors du Conseil de la Communauté de l’Agglomération d’Annecy (C2A) dont il est le premier Vice-Président, le Député de Haute- Savoie, Maire d’une commune limitrophe d’Annecy, aurait affirmé, pour « que la presse le reprenne » (dont acte, on est jamais mieux servi que par soi-même) « que les nouveaux moteurs diesel issus des technologies françaises rejettent un air où il y a moins de microparticules que celui qui est aspiré pour la carburation ». Les tribulations de 2015 devaient, y compris à la Commission européenne, lui infliger un démenti quasi-planétaire.
Les citoyens seraient, le propos confirmé, en droit de s’inquiéter de la qualité de diagnostic des médecins échappant à la réalité des faits et des chiffres, alors que 84 urgentistes auraient écrit au Président de la République pour l’alerter sur la dangerosité de la pollution de l’air, sans oublier le cri d’alarme de nombreux pneumologues et allergologues locaux. Pas de quoi rassurer les patients, mais de quoi probablement scandaliser les victimes de pathologies cancérogènes, asthmatiques et cardiovasculaires. La Ligue contre le Cancer appréciera.

Lire la suite »

2016 : année critique pour le lac et les habitants

Publié le Mis à jour le

  L’incompréhensible paradoxe annécien

Par Olivier Labasse – Bien Vivre à Veyrier

 

Terre dans le lac COP 21Tous les pays de la planète se sont engagés à réduire leurs émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) lors de la 21ème conférence de l’ONU sur le Climat (COP 21) de Paris qui s’est terminée le 11 décembre 2015. 186 d’entre eux devraient revoir, sur la base du volontariat, leurs engagements à la hausse d’ici à 2020.

Les villes et zones urbaines sont responsables de 60% à 70% (CO2) de la pollution émise; les maires avant-gardistes[1] de plus de 400 grandes villes responsables, emmenés par celui de Paris et l’ancien édile de New York, n’ont pas attendu les Etats pour prendre des mesures audacieuses en faveur du climat et de la réduction de la pollution : en première ligne, ils ont compris depuis plusieurs années qu’ils pouvaient agir efficacement pour améliorer la santé, prolonger l’espérance de vie des habitants et rendre leurs villes plus attractives pour les entreprises, les touristes, les investisseurs.

Lire la suite »

Réchauffement climatique et projets liés aux transports dans le bassin annécien

Publié le Mis à jour le

Par Bruno d’Halluin – Les Amis de la Terre 74.  

Article issu du courrier envoyé par le collectif du Grenelle aux élus du bassin annécien le 20 novembre 2015. A télécharger ici

Inondation_lac_du_Bourget_(1990)
Inondation au Lac du Bourget

Suite la Conférence sur le Climat à Paris (COP21), nous voudrions attirer votre attention, et tenter de vous convaincre si besoin, sur le fait que les projets routiers à l’instar de celui de tunnel sous le Semnoz (couplé ici à un bus abusivement dit « à haut niveau de service ») sont des projets qui aggraveraient, outre la congestion du trafic, le réchauffement climatique et qu’a contrario, des modes de transport suffisamment attractifs de type Transport en Commun en Site Propre (TCSP) guidés seraient efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique et répondre aux besoins de mobilité.
Sans développer les conséquences catastrophiques du réchauffement climatiques annoncées par la communauté internationales des scientifiques si nous ne faisons rien pour lutter contre lui, largement documentées par ailleurs, nous voulons ici mettre en évidence trois points : Lire la suite »

Etude d’impact : Véhicules électriques vs projets liés au transport dans le bassin annécien

En passant Publié le Mis à jour le

Par Bruno d’Halluin, Les Amis de la Terre 74.

gear-102062_960_720

Etude comparative de l’impact respectif des véhicules électrifiés et des projets liés au transport dans le bassin annécien sur les émissions de gaz à effet de serre (GES), la qualité de l’air et le trafic routier à l’horizon 2030. 

  • Par « véhicules électrifiés », on entend véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables.
  • Les références complètes des ressources utilisées sont données en fin de document.

Synthèse

Les études consultées montrent que le parc français de véhicules particuliers en 2030 comprendrait 6% de véhicules électrifiés. Cette pénétration des véhicules électrifiés génèrerait pour ce parc une réduction de 3% des émissions de gaz à effet de serre (GES), une réduction de 4% des émissions de particules fines (PM10) sur les lieux de circulation (mais une hausse sur les lieux de production), et aucun impact sur le trafic routier.

Lire la suite »