Annecy

Répondez tous à l’enquête du « Grand Annecy »

Publié le

Francis Courage – Rive Ouest Environnement

Nous avons reçu le magazine N°2 du « Grand Annecy » dont le thème est la mobilité avec pour objectif le PDU (Plan de Déplacements Urbains).

PDU QuestionnaireIl comporte une enquête sur nos déplacements.
Avec l’aide des signatures de notre pétition (1700), nous essayons d’obtenir enfin un véritable transport collectif sur notre rive du lac.
C’est pourquoi je vous invite vivement à répondre à cette enquête .

Vous pouvez le faire sur papier ou directement sur le site de l’Agglo au moyen du lien ci-dessous :

Dans vos réponses, insistez sur la nécessité de lutter contre la pollution de l’air.

Et si cela vous convient dans la question N°15, seule question ouverte, soulignez l’urgence :

Dès 2018 il faut un véritable transport collectif sur la rive ouest du lac intégré au réseau SIBRA avec une fréquence, une amplitude et une ponctualité de service indispensable à sa réussite, une facilité d’accès pour tous ( handicapés, personnes âgées , personnes avec bagages, vélos….), la modernisation des moyens de paiement.

Un VRAI transport en commun doit avoir une réelle priorité sur le reste du trafic. Abandonnons le « tout auto ». .

Et puis, nous sommes au bord d’un lac navigable ! Pourquoi aucune réflexion n’est proposée sur des « bateaux bus » à propulsion propre !

A vous de jouer

 

L’équipe du Grenelle vous encourage à voir ou à  revoir l’Etat des Lieux sur la pollution et les transports du bassin annécien c’est ici :

#vidéo: Etat des lieux sur la pollution et les transports du bassin annécien

Vélorution en Haute-Savoie pour une mobilité propre

Publié le Mis à jour le

RESERVEZ LA DATE – SAVE THE DATE

Flyer Vélorution

Rappel #Annecy : “Un tramway nommé désir” ?

Publié le Mis à jour le

Conférence débat : L’expérience du Tramway de Besançon

le 7 avril 2017 à 18 h 30 – Salle des Eaux et Forêts à Annecy

113 Bd du Fier -74000 Annecy -Ouverture des portes à 18 h

tramway nommé désir à Annecy

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de la pièce de théâtre de Tennessee Williams, mais de la prochaine réunion du « Grenelle ». La 1ère d’un cycle de réunions sur les solutions de mobilité sur le bassin annécien.

Au programme de cette soirée

  • Qualité de l’air et pollution,  des solutions sont possibles !
  • L’expérience du Tramway de Besançon, Michel Loyat, vice-président en charge des transports du Grand Besançon
  • Pourquoi un tram sur la Rive Ouest du lac ?

Venez nombreux et relayez l’information

 

Pour un vrai transport en commun sur la rive ouest du lac d’Annecy

Publié le Mis à jour le

Pétition lancée par RIVE OUEST ENVIRONNEMENT ,association membre du Grenelle

Signez la pétition ici ! Pour un vrai transport en commun sur la rive ouest du lac d’Annecy

rive-ouest-petition

Pour un transport collectif performant sur la rive ouest du lac d’Annecy
Parce que :

  • Il existe des habitants de l’agglo d’Annecy et du bassin du lac, des touristes, des visiteurs,qui n’ont pas l’usage de véhicules individuels.
  • Les personnes qui travaillent, les lycéens sont obligés de se lever de plus en plus tôt pour arriver à l’heure.
  • La RD 1508 est saturée et notre territoire est amené à poursuivre sa densification.
  • La voiture individuelle ne peut seule assurer les déplacements vers et depuis Annecy.
  • Il est urgent de réduire la pollution de l’air pour notre santé et pour maîtriser son impact sur le climat de notre planète

Les signataires demandent que soit très rapidement mis en place sur la rive ouest du lac d’Annecy un transport collectif attractif et efficace
Avec:

  • Une grande amplitude de service
  • Une fréquence suffisante
  • La ponctualité, ce qui implique sa circulation sur une voie réservée (« en site propre »)
  • Un coût acceptable et un paiement aisé.
  • L’accessibilité pour les personnes handicapées ou âgées
  • L’intégration au réseau de l’agglo d’Annecy
  • Il faut en urgence mettre en place ce transport collectif, sans le lier arbitrairement à un projet de tunnel sous le Semnoz.
Cette pétition sera remise à : Monsieur le Président agglo « Grand Annecy »

 

 

Particules Fines pm 2,5 : Annecy toujours en haut du classement en 2016 !

Publié le Mis à jour le

POLLUTION ET SANTÉ DANS L’AGGLOMERATION ANNECIENNE

Par Bruno d’Halluin – Les Amis de la Terre 74

Le classement d’Annecy comme 2e ville la plus polluée de France par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a été relativisé, voire nié, par une partie des élus locaux. Pourtant, la très mauvaise place de notre ville aux niveaux tant Rhône-alpin que national est indiscutable lorsqu’on se penche de plus près sur les chiffres. L’Institut de Veille Sanitaire (InVS) confirme que cette pollution a des répercussions directes sur la santé et l’espérance de vie des habitants. Les médecins locaux nous en alertent de plus en plus fréquemment.

1/ Classement d’Annecy parmi les villes les plus polluées

pm-2-5-annecy-moyenne-sur-7-ansL’OMS a donc classé Annecy 2e ville la plus polluée de France. Ce classement, publié en 2014, se base sur le taux de particules fines de diamètre inférieur à 2,5 μm, dites PM2,5. Il s’appuie sur les données recueillies en 2011, ce qui a conduit certains élus à remettre en cause le classement car c’est une année où
les résultats d’Annecy ont été particulièrement mauvais. Pour autant, une étude approfondie des données disponibles fournies par Air Rhône-Alpes montre qu’Annecy est la ville la plus polluée en Rhône-Alpes en PM2,5 (les plus dangereuses car elles pénètrent les alvéoles pulmonaires), non seulement en 2011 mais aussi sur la moyenne 2009-2016, ainsi que sur les dernières années (2014, 2015 et 2016).

pm-2-5-moyenne-2016Par ailleurs, une étude publiée sur le site du Ministère de l’Ecologie, indique pour les 60
agglomérations françaises de plus de 100.000 habitants et pour la période 2009-2011, le nombre de jours par an où l’indice ATMO est supérieur ou égal à 6. Cet indice fournit une information synthétique sur la qualité de l’air et est basé sur les concentrations dans l’air de quatre polluants : dioxyde de soufre (SO2), dioxyde d’azote (NO2), ozone (O3) et particules fines de diamètre inférieur à 10 μm (PM10).Bien que cette étude se base sur une période plus large et surtout sur des critères différents de celle de l’OMS, Annecy y reste classée parmi les villes les plus polluées de France, à la 8e place sur 60.L’InVS nous apprend que les transports et le résidentiel sont les principales sources de pollution aux particules fines dans l’agglomération annécienne, devant l’industrie. Air Rhône- Alpes indique que 70% des NOx incombe aux transports.

2/ Effets de la pollution sur la santé dans l’agglomération annécienne

L’Institut de Veille Sanitaire (InVS) a évalué l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine dans l’agglomération d’Annecy sur la période 2009-2011. Elle montre que les habitants de l’agglomération annécienne perdent 11 mois d’espérance de vie par rapport à une ville qui respecterait la valeur-guide de l’OMS pour les particules fines cancérigènes PM2,5. Soixante-dix décès par an sont attribués à cette pollution.

Il convient de distinguer deux types d’impact de l’exposition à la pollution atmosphérique sur la santé :

les impacts à court terme (quelques jours) sont à l’origine de troubles tels que : irritations oculaires ou des voies respiratoires, crises d’asthme, exacerbation de troubles cardio-vasculaires et respiratoires pouvant conduire à une hospitalisation, et dans les cas les plus graves au décès ;

les impacts à long terme (1 à 10 ans) peuvent être définis comme la contribution de l’exposition à la pollution atmosphérique au développement ou à l’aggravation de maladies chroniques telles que : cancers, pathologies cardiovasculaires et respiratoires, troubles neurologiques, troubles du développement, etc.

Respirer l’air du bassin annécien serait donc mortel et les transports routiers en sont co-responsables. Où est passé « l’oxygène à la source ? ».

le Rassemblement pour la qualité de l’air du 17 12 à Annecy, une réussite !

Publié le Mis à jour le

1000 mercis ! Aux citoyens, aux musiciens, aux associations. La mobilisation continue !